lundi 25 juin 2012

Hewlett-Packard : plonge sous les 20$ à New-York...

Hewlett Packard (+5,46% à 22,23 dollars) s'adjuge la première place du palmarès des hausses de l'indice Dow Jones. Hier soir, le numéro un mondial des PC a annoncé des résultats supérieurs aux attentes et la suppression de 8% de ses effectifs. Malgré cette bonne publication et ces mesures d'économies, Credit Suisse et JPMorgan restent prudents sur la valeur car Hewlett Packard doit faire face à des problèmes de long terme comme la mauvaise santé du marché des PC. Les résultats de son concurrent Dell l'ont encore montré hier.

Au deuxième trimestre, clos fin avril, le bénéfice net du numéro un mondial des PC a reculé de 31% à 1,6 milliard de dollars, soit 80 cents par action. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action est ressorti à 98 cents, soit 7 cents de mieux que le consensus Thomson Reuters. Le chiffre d'affaires a reculé de 3% à 30,7 milliards de dollars.

Cette baisse de l'activité s'explique principalement par la chute de 10% à 6,132 milliards de dollars des ventes de la division Imprimantes, en raison de la faiblesse de la demande en provenance aussi bien du grand public que des entreprises.

Les ventes de sa principale division, qui regroupe ses activités de fabrication de PC, sont restées stables à 9,542 milliards de dollars.

Sur l'exercice 2012, le groupe d'informatique vise un bénéfice par action, hors éléments exceptionnels, compris entre 4 dollars et 4,05 dollars. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action est attendu entre 94 et 97 cents au deuxième trimestre.

Les suppressions de 27 000 postes, qui comprendront des départs à la retraite anticipés, se traduiront par une charge avant impôts de 1,7 milliard de dollars qui sera enregistrée sur l'exercice 2012 (clos fin octobre), puis une charge supplémentaire de 1,8 milliard de dollars sera répartie jusqu'à la fin de l'exercice 2014.

La restructuration doit permettre de dégager des économies annualisées de 3 à 3,5 milliards de dollars à la fin de l'exercice 2014, dont la majorité sera réinvestie dans le groupe.

(Boursier.com) -- Le titre Hewlett-Packard glisse sous la barre des 20$ ce lundi soir à Wall Street, en repli de 4% à 19,55$. Dans le cadre de son vaste plan de réduction d'effectifs, le groupe pourrait supprimer jusqu'à 8.000 postes en Europe d'ici la fin 2014... 1.000 emplois seraient ainsi supprimés en Allemagne, croit savoir le "WirtschaftsWoche".

Rappelons que le géant de l'informatique a annoncé en mai la suppression de 27.000 emplois dans le monde, soit 8% de sa force de travail. Ces suppressions de postes devraient permettre au numéro 1 mondial des PC d'économiser chaque année entre 3 et 3,5 Mds$ à partir de la fin de l'exercice fiscal 2014.

Particulièrement en vue depuis quelques semaines, le géant américain des PC et des services technologiques s'oppose aussi en justice à Oracle. HP accuse en effet Oracle d'avoir enfreint un contrat en décidant de ne plus rendre ses nouvelles versions logicielles compatibles avec les serveurs Itanium de Hewlett. HP espère récupérer jusqu'à 4 Mds$ de dommages...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire