lundi 18 juin 2012

La mobilité au cœur de la fusion des vies professionnelles et personnelles

Le fournisseur de solutions mobiles sécurisées Good Technology présentait ce matin avec l’Ifop une étude sur la fusion des vies privés et professionnelles au sein de l‘entreprise, et la perception de ce phénomène par les cadres. 
 
Pour cette étude, l’Ifop a questionné 1001 cadres représentatifs (méthode des quotas) dans des entreprises privées et publiques. Dans celle-ci, on découvre qu’effectivement, les outils de mobilité de notre quotidien empiètent sur le monde de l’entreprise, et changent donc l’équilibre vie privée/pro. 63% des sondés estiment d’ailleurs que leur équilibre vie privée/pro a évolué au cours des 5 dernières années.

Cette intrusion des outils mobiles personnels (smartphones, tablettes, etc.) dans l’entreprise a donc de multiples conséquences. La première étant les distractions (téléphoner, sites Web perso, réseaux sociaux, etc.), la seconde : un nombre d’heures travaillées en dehors du bureau de plus en plus important. En moyenne, les cadres estiment travailler 4 heures en dehors de leur lieu de travail, samedi, dimanche, jours fériés, vacances, etc. 70% des sondés affirment consulter leurs mails professionnels après une journée de travail.

On se rend compte que cette hyper-connectivité ne cesse quasiment jamais. 66% des employés consultent leur mail alors qu’ils sont malades !

Equipement et mobilité

A la question « Votre entreprise interdit-elle l’utilisation des équipements personnels ? », il est étonnant de constater que 83% des cadres répondent « Non ». Intéressant car dans les faits, seule une entreprise sur 3 les autorise ! Interdiction ou pas, ils sont 56% à utiliser un équipement personnel dans le cadre professionnel… et sur ces personnes, 79% payent eux-mêmes la facture !
On remarque aussi que même équipés d’un smartphone, tablette ou autre, seuls 39% des employés disent que l’équilibre vie privée/pro a évolué. 61% estiment donc l’inverse. En revanche, ils sont majoritairement favorables à ce que l'entreprise bloque l’accès aux courriels :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire