dimanche 10 juin 2012

La Redoute: La photo de l'homme nu est-elle un montage?

MEDIAS - La publicité de La Redoute montrant un homme nu laisse perplexe...

Mise à jour: La Redoute a finalement répondu, sans souhaiter donner d'interview: «L’investigation interne se poursuit et va sans doute prendre un peu de temps; nous n’avons pas d’information complémentaire à donner aujourd’hui sur le sujet».

L’important c’est que La Redoute ait su réagir rapidement, en présentant ses excuses, en retirant la photo du site et en mettant tout en œuvre pour qu’une telle erreur ne se reproduise plus à l’avenir.
La publicité de La Redoute pour des t-shirts, faisant figurer des enfants et un homme nu (et son pénis) sur la même image, troublent le public. Comment l’homme nu s’est-il retrouvé sur la photo?... Réponse: «On ne peut pas savoir». C’est celle de Patrick Lévêque, photographe et journaliste au Monde de la photo.
«Numériquement, tout est possible aujourd’hui», précise le spécialiste. «Des logiciels de photomontage très sophistiqués permettent d’élaborer des photomontages imperceptibles à l’œil du public, mais surtout, Photoshop Elements, qui est plus ou moins accessible à tout le monde, permet de faire des photomontages insoupçonnables pour n’importe qui.» 
La difficulté, pour l’image en question, c’est que La Redoute garde le silence (contactée par nos soins, l’enseigne n’a pas répondu). Car ce qu’il faudrait savoir, c’est à quel moment est apparu l’homme nu? «Quand on travaille sur un site comme ça, et que l’on y met des photos en ligne, on garde normalement des traces de l’image à toutes ces étapes. Il faut savoir à quel moment ça a dérapé», explique Patrick Lévêque.
Scénario 1. La photo originale a été prise sur une plage, avec des enfants qui posent. Y avait-il un homme nu sur une plage où travaillaient un photographe et des enfants? «Normalement, quand on photographie des enfants pour des publicités, il y a le photographe, les assistants, et normalement un encadrement qui se charge de veiller sur les modèles.» Peu probable qu’on ait laissé traîner un homme et son pénis…
Scénario 2. La photo originale, avec les enfants, a été prise en studio, sur fond vert. Et l’on a ensuite intégré le fond de mer. «Si on connaît bien le décor que l’on veut intégrer au montage, il est très simple de recréer en studio l’éclairage qui correspondra ensuite», rappelle Patrick Lévêque. «Peut-être que c’était la photo où les enfants avaient la meilleure expression et que, malgré l’homme nu, ils se sont dits, ‘’on l’enlèvera après’’ et qu’ils ont tout simplement oublié de le faire», envisage Xavier Hacquard, l’un des photographes de 20 Minutes.

Ou bien l’homme était-il sur le fond, sans que le photographe qui a choisi le montage s’en aperçoive? «Quand on visualise 3.000 photographies par jour, on ne voit pas toujours un tel élément», estime Charlotte Gonthier, iconographe de 20minutes.fr. «Cela peut paraître énorme, mais c’est comme une grosse coquille dans le papier d’un journaliste. On a déjà vu des Unes de journaux avec de grosses fautes d’orthographe. Elles avaient pourtant été relues». Et de fait, on a déjà vu Emma Watson perdre une jambe dans une campagne Burberry.
Scénario 3. La photo originale, avec ou sans fond vert, n’avait pas d’homme tout nu, il a été rajouté après. Pourquoi? Faire des blagues. «Quand je faisais des photos pour des hôtels, je plaçais un nain de jardin a posteriori (à la retouche) sur les photos, un peu comme dans Où est Charlie?», raconte ainsi un photographe de presse. «Ce sont des choses qui se font pour s’amuser. Mais je le faisais pour le site Internet, pas pour les plaquettes qui sont publiées à des milliers d’exemplaires». La plupart du temps, ces petits nains restaient, même si la photo passait ensuite entre les mains d’un infographiste, d’un intégrateur, etc… Il explique que 4 ou 5 personnes vérifiaient la photo ensuite.
L’homme nu, c’était donc peut-être une simple blague. Pas dit que La Redoute ait beaucoup ri.
Scénario 4. L’homme tout nu n’est sur aucune des étapes. Comment est-il alors arrivé là? «Il est possible qu’un internaute ait décidé de hacker la photo une fois en ligne», juge Patrick Lévêque. Mais pourquoi donc le faire sur une seule photo du site? Et ne même pas s’en vanter sur Internet? Un scénario peu crédible donc.
Il y a fort à parier que le scénario numéro 3 soit avéré. En attendant, quelle hypothèse vous paraît-elle la plus crédible?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire